In Extremis

FR EN


Par Laurent Valéro – Animateur sur France Musique
“Si la chanson est ‘cet oiseau-mouche perché sur le grand mur du son’ comme le chantait Nougaro sur une musique de Michel Legrand, Clotilde Rullaud chanteuse autant que vocaliste en est une belle incarnation. Sa voix agile d’un mezzo swinguant et profond,  est de celles qui viennent de loin, tout simplement de la nécessité de chanter, comme un souffle sorti directement de l’âme.

C’est une jeune artiste bien dans son temps qui dans le programme qu’elle nous propose, fait fi des chapelles musicales chères aux marchands de musique. Au fil de cette balade où Bill Evans croise Gainsbourg, Piazzolla précède Monk, où Sting voisine avec Duruflé ou Baden Powell sans oublier des compositions originales, Clotilde fait preuve d’un grand raffinement dans le choix du répertoire et sa voix, telle un fil d’Ariane, donne sa cohérence à ces univers musicaux en apparence éloignés.
Au delà d’un simple éclectisme de bon aloi, Clotilde et ses musiciens n’ont aucune difficulté à passer d’une rive à l’autre, tendrement bossa ou furieusement funk, d’une milonga lente à un beat africain ou encore une chanson française. Mention spéciale à eux, Olivier Hutman (piano / claviers), Dano Haider (guitare 7-cordes / basse), Antoine Paganotti (batterie / percussions) qui tissent autour de la voix une élégante trame musicale sans décorum ni démonstration.

De la musique de chambre sans esprit de sérieux mais toujours sensuelle, pour un vrai disque de jazz, ce creuset inlassable des musiques populaires. C’est peut-être le sens du titre de cet album In Extremis
Les extrêmes s’ils ne se rejoignent pas, peuvent se reconnaître, alors les frontières s’abolissent et la musique s’incarne, toujours sur un fil… Nous y revoilà… C’est la voie de Clotilde… Naissance d’une passion… Il est temps d’y prêter l’oreille.”

 

Quelques extraits de presse
>> Télécharger la revue de presse complète

Récompenses :
5ème du sondage annuel des critiques de Jazz de la Radio Publique Nationale américaine (NPR), catégorie ‘Premier album’ (2013) – USA
Entrée en 5ème position des CMJ charts (Week 1300 en 2013) – USA
5ème meilleur album jazz de l’année 2011 dans le SundayTimes – UK
Sélection parmi les meilleurs albums jazz de l’année 2011 de Jacques Chesnel (Citizenjazz.com)
**** Sunday Times – TT dans Télérama – Sélection Jazz à FIP (2011)

 
“La liberté, l’intensité et la précision des arrangements et de l’interprétation, la richesse des univers explorés avec passion, font d’In Extremis un album brillant, audacieux, unique.”
Sélection Jazz à FIP – France Musique (FR) 

“Chanteuse originale et déjà expérimentée à découvrir,(…) Clotilde Rullaud, déploie ses talents et sa voix sur des thèmes de Monk, Gainsbourg, Bill Evans, Sting, Piazzolla, Duruflé. Eclectique, la dame. Elle ne s’ennuie pas, nous non plus.”
Michel Contat – TT – Télérama (FR)

“Clotilde Rullaud combine la décontraction sophistiqueé d’une Helen Merrill ou d’une Sheila Jordan à l’interprétation subtile et toute en émotion d’une chanteuse de rock ou de folk musique.”
Lynn Bayley – Fanfare Mag (USA)

“Tout comme avant elle le grand Claude Nougaro, ses gouts sont clairement éclectiques. Elle a la technique et l’imagination pour faire cohabiter cette myriade d’influences ensemble(…).” (**** & #5 Best Jazz albums 2011)
Clive Davis – The Sunday Times (UK)

“L’album In Extremis de Clotilde Rullaud offre une bonne dose de jazz progressif, échappé des églises il trouve son identité propre. »
Chris Spector – Midwest Record – Lake Zurich IL, (USA)

“Clotilde Rullaud: une voix bluesy, éclatante de jazz, aux expressions délicates et pleines de pures émotions(…), riche de subtiles et charmantes nuances. (…) Elle attache beaucoup d’importance aux mots et exprime pleinement chaque nuance du texte. (…) On retrouve la voix et l’âme d’une chanteuse noire. Ses scats libres et faciles à la manière d’un instrumentiste nous font tourner la tête.”
CatFish Records (JP)

“Comme chez Nougaro,(…) c’est l’accord des mots et des textes (souvent poétiques) avec la musique qui intéresse d’abord la chanteuse et fonde l’essence même de son projet. Un album original et réussi pour qui n’est as un intégriste du cha-ba-da.”
Philippe Vincent – Jazzman-Jazzmag (FR)

“D’emblée on sait que l’on entre dans son univers musical qui s’affranchit des formats du jazz standardisé. Chanteuse à sensations pour qui tout est affaire de feeling et de groove.”
Jean-Marc Gelin – Les Dernières Nouvelles du Jazz (FR)

“Ce qu’on retient d’abord c’est sa voix riche de timbres sans effets gratuits(…). Une voix passant l’air de rien du frôlement de la mélodie à une affirmation, une décision prégnantes.”
Jacques Chesnel – Citizenjazz (FR)


Line up
Clotilde Rullaud : voix, flûte, chœurs
Dano Haider : guitare 7-cordes, basse
Olivier Hutman : piano, claviers
Antoine Paganotti : batterie, chœur
 
Invités sur l’album :
Hugo Lippi : guitare acoustique sur La bahiana
Sébastien Llado : trombone sur This is it
 
Enregistré par : Christophe Hauser assisté par François Kerjean, Studio Davout, Paris (Juillet 2009)
Mixé par: Jean-Paul Gonnod, Studio Meudon, Meudon (Juin 2010)
Masterisé par : Rodolphe Plisson, Studio AVRM, Suresnes (Octobre 2010)
Graphisme : Bérangère Lallemant
Photographies : ©Cécil Mathieu – www.studio90.fr
 
© & ℗ : Tzig’Art – Clotilde Rullaud 
Album produit avec le soutien de l’Adami.
Référence catalogue : TZIG141261 – Label code : LC 24795 – Code barre : 3760061141261
Distribution : New Arts International (Allemagne, Benelux, France, UK), Albany Record (USA), Disk-Union (Japon), Harmonia Mundi (Suisse), EOS (Australie), Nuusound (Chine & Taïwan)
 
Dates de sortie :
Digitale : 9 février 2011 (L’Autre Distribution – Monde entier), Mars 2014 (Nuusound – Chine et Taïwan)
Physiques : 25 févier 2011 (New Arts Int. – France) // Mai 2011 (New Arts Int. – UK) // Novembre 2011 (New Arts Int. – Benelux) // Février 2012 (New Arts Int.- Allemagne) // Mars 2012 ( Disk-Union – Japan) // Novembre 2012 (Albany Records – USA) // September 2013 (EOS – Australie)